Dos creux, rein creux, le cauchemar et l'obsession du cavalier

Dos « creux », encolure de cerf:

Rein creux ou affaissé :

Détendez le et faites le travailler souvent rênes abandonnées…

Rênes vraiment abandonnées, à la couture ou à la boucle. Des rênes, mêmes un peu ajustées, modifient le comportement d’un cheval dressé…

Ceci aux trois allures. C’est surtout au pas et au galop que c’est efficace.

            Au pas très actif.

            Au trot et au galop cadencé.

Que se passe-t-il ?

Les hanches et l’encolure fonctionnent ensemble (si l’encolure n’est pas gênée par la main).

La mobilisation du bassin met en « tension » toute la musculature de la ligne du dessus…

En particulier le muscle Erector Spinae qui mobilise vers le haut les dernières cervicales et tend vers l’avant l’encolure si elle est libre…

Dans la phase suivante, le bassin propulse la colonne vertébrale vers l’avant.

Puis le cycle recommence…

10 à 15 minutes de ce travail par séance améliorera rapidement une situation compromise ou entretiendra le cheval dans fonctionnement juste et naturel…

Pour les chevaux qui chargent dès qu’ils se trouvent libres, ils se dressent très rapidement au maintien de la cadence souhaitée avec des rênes abandonnées. Ils apprécient vite ce travail d’ailleurs…

C’est au galop que ce travail est le plus efficace, car, c’est au galop que le bassin bascule le plus et que, par voie de conséquences, il remonte le plus dos et base d’encolure…

Le travail en extension d’encolure n’interviendra qu’après… Le cheval ayant trouvé par le travail rênes abandonnées un équilibre naturel sans le soutien de la main, il se livrera plus volontiers à la demande d’extension d’encolure sans tricher en donnant une descente d’encolure…

Pour compléter ce travail de reconstruction d’un dos-rein affaibli, le travail de deux pistes sur une encolure la plus étendue possible donnera de bon résultat et toujours aux trois allures et dans le respect absolu de la cadence.

Ensuite, le cavalier pourra proposer au cheval le même travail de deux pistes aux trois allures mais dans l’augmentation progressive de l’amplitude…

Ne pas oublier le légendaire travail sur barres au sol à distance de confort avec remise de mains à l’abord, c’est-à-dire rênes molles…

La distance de confort est une distance intermédiaire où le cheval franchi sans forcer. (Distance trop longue le cheval se met à plat, distance trop courte il se retient et fige sa base d’encolure)…

Ensuite, et ensuite seulement le cavalier pourra jouer avec les distances mais avec modération et toujours avec remise de mains à l’abord…

       Jean-Michel Rousseaux

Ecuyer-Instructeur Diplômé d’Etat

   Stages et Stages privés toute région

Chez vous ou dans l’Écurie de votre choix

%d blogueurs aiment cette page :