Featured

Détendre, Calmer, Gymnastiquer et Rendre attentif son Cheval à la Longe

Sans tourner en rond et en évitant les interminables séances de « coups de cul » dramatiques pour son dos-rein et ses jarrets. (Détendre un cheval ce n’est pas l’user ou le fatiguer… Mais le préparer….)

AVANT d’aborder cette séance le cheval devra savoir marcher en main en restant à sa place prés du longeur (épaule du cheval à hauteur du longeur), longe molle, pas cadencé sur celui du longeur.

  1. Installer le cheval au pas sur un petit cercle très prés du longeur (2,50 à 3 mètres de rayon) au pas cadencé.
  2. Marcher large sur le droit quelques mètres.
  3. Dessiner un nouveau petit cercle et recommencer.
  4. Former ainsi un carré ou rectangle avec un petit cercle dans chaque coin.
  5. Garder le cheval prés de soi un petit moment puis agrandir peu a peu les cercles en restant sur le même enchainement avant de passer au trot cadencé.
  6. Même travail au trot cadencé.

Tres prés de son longeur tout cheval se calme tres vite même ceux qui, mal-élevés, ont pris la mauvaise habitude de partir en « coups de cul ».

L’alternance des droits et des courbes maintient l’attention du cheval en éveil, celui-ci reste équilibré.

L’extension latérale demandée à chaque courbe étire le coté extérieur du cheval et amorce un début de mobilisation de la hanche interne.

LE TRAVAIL A SUIVRE consistera à :

  • Effectuer le même enchainement mais à contre main au pas et au trot (cheval cercle à main gauche, longeur carré à main droite).
  • Mobiliser les hanches sur le cercle au pas et au trot.
  • Agrandir, diminuer le cercle et recommencer au pas, au trot et au galop.
  • Développement-rassemblement des 3 allures…….

ATTENTION cet exercice s’inscrit dans une progression logique qui doit être respectée. Ne pas jeter un cheval insuffisamment préparé dans un exercice trop difficile ou pénible pour lui.

Le travail méthodique du dos du cheval.

Le dos du cheval doit porter (harnachement et cavalier) et transmettre le mouvement vers l’avant (propulsion) et vers le haut (détente).

Le travail méthodique du dos du cheval se réalise en quatre étapes :

  1. Le développement de l’activité des membres postérieurs.
  2. L’extension d’encolure et étirements de toute la ligne du dessus.
  3. La mobilisation latérale des hanches.
  4. La mobilisation des abdominaux (rassembler).

Le développement de l’activité des membres postérieurs jusqu’à la mobilisation du bassin.

Le cheval libre, (rênes abandonnées), développer les allures au maximum jusqu’à ce que le cheval  réagisse au profit de son équilibre et augmente le geste de ses membres postérieurs entraînant le bassin (3) dans un mouvement de bascule.

La bascule du bassin, met sous tension les muscles Ilio-spinal (1) et grand dorsal (2). Cette tension gaine toutes les vertèbres lombaires et dorsales qui remontent.

De plus, l’Ilio-spinal(1) étend inséré sur les dernières vertèbres cervicales (C4, C5, C6 et C7), la bascule du bassin par la tension qu’elle exerce sur les muscles du dos fait aussi remonter la base de l’encolure.

L’extension d’encolure et étirements de toute la ligne du dessus.

L’extension d’encolure si elle est active (mouvement cheval incurvé et non pas position figée), mobilise le ligament cervical (1) de la nuque jusqu’aux premières vertèbres dorsales en coulissant sur le garrot.

Les tensions exercées par le ligament cervical (1) sur les processus épineux des vertèbres dorsales postérieures au garrot font remonter le dos du cheval sous la selle.

Note :

  • Les lames du ligament cervical également sous tension font remonter les cinquièmes sixièmes et septièmes vertèbres cervicales.
  • Le ligament Supra-épineux (2) est également mis à contribution, mais attention si l’extension d’encolure est trop basse, ce ligament supra épineux entrainera un recul des jarrets et a terme des lésions graves aux Suspenseurs des boulets postérieurs.

La mobilisation latérale des hanches.

La mobilisation latérale des hanches (pas de coté) produit une latéroflexion du bassin et de colonne vertébrale et un croisement des membres postérieurs (nos anciens parlaient de «chevalement»).

Le bassin (3), mobilisé par les abdominaux (2), bascule verticalement, mais aussi latéralement. Il met sous tension l’Ilio-Spinal (1), en particulier sa partie convexe (extérieur mouvement). Cette tension, gaine le rein et le dos qu’il fait remonter de même que la base de l’encolure.

La mobilisation des abdominaux (rassembler).

Le rassembler mobilise directement les muscles abdominaux (2) qui font s’abaisser le bassin (hanches).

La partie supérieure du bassin met sous tension le ligament supra épineux (3) mais aussi le ligament cervical (1) et ses lames, mettant ainsi, le dos en pont romain tout en remontant la base de l’encolure.

Besoin d’autres renseignements,

Envie d’un stage,

Contactez moi 

06 37 61 68 30

cheval.coaching@gmail.com